Author Archives: thierry

About thierry

Pour le troisième volet de mes fantastiques aventures expatriées, j'ai pris la route des épices et de la soie, et le décor sera fait de saris colorés et aura des effluves de curry et de saffran... Bangaloreusement Vôtre!

Month 15 – Happy Hour

Jan. 2018

Pour fêter la nouvelle année, Gaston a décidé de faire une pirouette, mais il s’est vautré et se retrouve donc maintenant assis dans le pelvis (assez adéquatement nommé “en chaise”, dans le vocabulaire médical), tout le contraire de ce qu’il faut. Forcément, lors de la première séance photo de l’année, ça fait son petit effet et il reçoit tout à coup beaucoup d’attention. Le train-train tranquille des visites de routine hebdomadaires s’accélère et on a maintenant l’impression de passer notre vie à l’hôpital.

La semaine suivante, un médecin tente de retourner Gaston en le moulant comme une pâte à pain. Mais Gaston est un têtu et est prestement retourné s’asseoir dans son pelvis. Qu’à cela ne tienne, à têtu-têtu et demi, on reprend rendez-vous mardi prochain pour refaire le coup de la pâte à pain avec plus de conviction, puis le sortir du four dans la foulée (à 39 semaines, il est assez cuit).
En attendant, Shikha fait toutes sortes de contorsions pour tenter de lui faire comprendre qu’il ferait bien mieux de se retourner tout seul, et que ce serait bien plus facile pour tout le monde (utilisant des compresses chaudes, froides, de la musique, s’asseyant à l’envers, nageant à l’envers…).

On en est là lundi matin, à 24h de l’opération de démoulage quand Gaston décide une fois de plus de jouer la surprise et de lancer la machinerie à contractions. Après un travail de 8 heures sans trop d’histoires (ni chimie, ce genre d’accouchement se fait soit 100% naturellement, soit pas du tout), la passage est libre et Gaston s’engage vers la sortie, toujours en marche arrière. Et au moment de cet instant magique du premier contact, où la sage-femme devient la seconde personne au monde à toucher le bébé, elle prend un air perplexe: au lieu des fesses (plus ou moins) attendues, c’est une main qui vient en premier. La procédure étant déjà des plus atypiques, le médecin décide qu’il serait plus sûr d’amener tout ce petit monde en salle d’opérations, au cas où, question de tenir les choses bien à l’œil et pouvoir… opérer, si besoin est.

Tout le monde sauf le père qui ne servira pas à grand chose là-bas et qu’on laisse derrière, tout seul dans la salle d’accouchement vide qui attire bien sûr son lot d’esprits, démons et autres idées noires.

Trente très longues minutes plus tard, je suis autorisé à rejoindre à mon tour le bloc, où je trouve une dizaine de médecins affairés autour de 2 tables: l’une où gît Shikha dans sa blouse blanche, sous une pluie de félicitations pour un travail bien mené, et une autre où il y a une petite grenouille gesticulante, qui doit donc être Gaston, notre petit champion qui est sorti du tunnel en marche arrière, et qui comme sa sœur …

est une fille!

To celebrate the new year, Gaston decided to do a somersault, but he messed up and is now sitting in the pelvis, the opposite of what is needed. Of course, during the first photo shoot of the year, it gets noticed (it’s called being “breech”) and suddenly he receives a lot of attention. The quiet routine of weekly check-up visits is accelerating and we now have the impression of spending our lives at the hospital.

The following week, a doctor tries to turn Gaston by molding it like a bread dough. But Gaston is a stubborn and quickly returns to sit in his pelvis. Nevermind, stubborn he may be, and so are we, so we take a new appointment next Tuesday to mold him again, with more conviction, then take him out of the oven at the same time (at 39 weeks, he is cooked).
In the meantime, Shikha is doing all sorts of twists to try to make him understand that he would do better to turn around alone, and that it would be much easier for everyone (using hot packs, cold packs, music, sitting upside down, swimming upside down,…).

And there we are Monday morning, 24 hours to the demolding operation when Gaston decides once again to surprise us and starts the contraction machinery. After a 8-hour labour without too much drama (nor chemistry, this kind of delivery is done either 100% naturally or not at all), the pathway is free and Gaston engages towards the exit, still in reverse . And at that magic moment of the first contact, where the midwife becomes the second person in the world to touch the baby, she takes a puzzled look: instead of the buttocks (more or less) expected, what she can sense coming first is… a hand? The procedure being already quite unusual, the doctor decides that it would be safer to bring all this small world in the operations theatre, you know, just in case… to keep an eye on how things are unfolding and … operate, if necessary.

Everyone, except the father who will not do much in there and is therefore left behind, all alone in the empty delivery room that attracts of course his share of spirits, demons and other dark thoughts.

Thirty very long minutes later, I am allowed to join the block, where I find a dozen doctors busy around two tables: one where Shikha lies in her white gown, receiving a rain of praise for a job well done, and another where there is a small gesticulating frog, which must be Gaston, our little champion who managed to crawl all the way down that tunnel in reverse, and who, like her sister …

is a girl!

Advertisements
Categories: Uncategorized | 1 Comment

12 Singes

Nov. 2017

Et voilà, ça nous fait un an de Shenaya… 12 mois de bonheur, de rires, de pleurs, d’aventures, de surprises et bien d’autres!
It’s been one year of Shenaya now… 12 Months of happiness, laughs, cries, adventures, surprises and much more!

Voici notre version familiale de l’Armée des 12 Singes (qui n’est en fait que l’Armée d’un seul Singe à travers le temps). Here’s our own version of The Twelve Monkeys (which really is a single Monkey who travels through time):

Pour la circonstance, on a bien sûr dû rendre à la Princesse la place qui lui était due (au centre du monde – comme si elle avait jamais été autre part), et inviter tout la clique pour un gâteau couronné d’une bougie unique.
For the occasion, we of course had to give the Princess her rightful place (at the center of the world – as if she had never been elsewhere), and invite all the clique for a cake topped with a single candle.

IMG_8315

Categories: Uncategorized | Leave a comment

The return of the Gaston – Le retour du Gaston

Fin / end of 2017

Gaston est de retour! Alors que le premier du nom (entre temps transformé en Shenaya) est très occupée à apprendre des bêtises (d’ailleurs le premier mot qu’elle dit en français), elle n’a pas trop noté que le ventre de maman s’agrandit de jour en jour et annonce un changement nettement plus important dans sa vie que ceux contre lesquels elle se révolte habituellement (aller au lit, manger ses carottes, descendre de la table…)

Mais nous on sait.

Gaston revient. En catimini, petit à petit, et il sortira pour de bon le 6 février.

Gaston a déjà le goût du voyage, il a eu son premier ultrason à Ottignies (en Belgique – où un médecin qui ne connaît visiblement pas son boulot lui a d’ailleurs annoncé qu’il ne serait pas), le second à Bangalore (qui a contredit le premier) et la suite à Sydney.

Pour le reste, Gaston ressemble jusque là à tous les autres Gastons: il prend toute la place et au terme de séances de photos interminables, on voit juste qu’il a la taille d’un chou-fleur ou d’une aubergine, deux yeux, deux oreilles, une bouche et puis un nez…

20171225

Il y a une surprise là-dedans! – Therein lies a surprise!

Gaston is back! As the original one (turned since into Shenaya) is very busy learning mischief («bêtise» is the first word she says in French), she did not notice her mom’s belly growing bigger by the day and announces a change much more important in her life than those against which she usually rebels (go to bed, eat her carrots, get off the table …)

But we know.

Gaston returns. Discreetly, slowly but surely, and he is announced for the 6th of February.

Gaston already has the taste for travel, he had his first ultrasound in Ottignies (in Belgium – where a doctor who obviously didn’t know her job told us that he would not be), the second in Bangalore (which contradicted the first) and the next ones in Sydney.

Gaston looks like all the other Gastons: he takes a lot of room and after endless photo sessions, we can see that he is about the size of a cauliflower or an eggplant, has two eyes, two ears, a mouth and then a nose …

Entretemps, Shenaya fête son second Noël (et dernier en solo).
In the mean time, Shenaya celebrates her second Christmas (and last one on her own).

Categories: Uncategorized | Leave a comment

Month 8 – Le (demi) Tour du Monde en 40 Jours

June / Juin 2017

Inspired by Phileas Fogg, armed with her brand new passport, visas and tickets (transoceanic, trains,…), Shenaya went around the world in 40 days. Except she stopped somewhere in the middle and we finally turned back, leaving Americas to visit at a later time.

Quiz: Where did she all go?

Inspirée par Phileas Fogg, armée de son passeport tout neuf, visas et billets (de transocéaniques, trains, etc.), Shenaya est partie faire le tour du monde en 40 jours. Sauf qu’elle s’est arrêtés quelque part au milieu et a finalement rebroussé chemin, laissant les Amériques pour une visite ultérieure.

Quizz: Par où sommes-nous passés?

Categories: Uncategorized | Leave a comment

Month 7 – Annaprashan

Mai/May 2017

Pour son semi-anniversaire, Shenaya s’envole vers l’Inde pour fêter Annaprashan (ou Mukhe Bhaat si vous préférez), la fête du riz et de la noix de coco, l’introduction de solides dans sa diète quotidienne (autres que le papier, l’herbe et autres débris qu’elle déniche au sol). Comme le parcours du combattant requis pour avoir tous nos papiers nous a pris plus longtemps que prévu, elle a pris quelques libertés sur le calendrier, et a commencé à toucher à la nourriture aussie avant la cuisine indienne: le burger, les viennoiseries (l’emballage en papier est un délice peu connu), les premières sorties au restaurant (un combat de tous les instants pour mettre tout ce qu’on peut hors de portée des petites mains qui attrapent tout ce qui passe à portée), et finalement, n’y tenant plus, le boarding pass du vol vers la noix de coco.

For her semi-birthday, Shenaya flew to India to celebrate Annaprashan (or Mukhe Bhaat if you prefer), the festival of rice and coconut, the introduction of solids into her daily diet (other as paper, grass and other debris she finds on the ground). As the marathon required to gather paperwork for the travel took longer than expected, she took some liberties on the calendar, and began to touch aussie food before Indian cuisine: burger, pastries (the paper packaging is a little known delicacy), the first restaurant (a constant fight to move everything that comes within range of the little hands away), and finally even the boarding pass of the flight to the festival.

Par contre, une fois installés pour la cérémonie, c’est là qu’elle n’entend bien sûr plus manger de riz, noix de coco ou quoi que ce soit.
However, at the function, she wasn’t so keen anymore and refused to eat rice, coconut or whatever else she was offered.

Mais une fois le festival passé, elle a pleinement profité du nouveau monde qui s’est ouvert à elle.
But after the festival, she took full advantage of the new world of delights she had just entered.

Categories: Uncategorized | Leave a comment

Une petite sœur! – A little sister!

29 Jan 2018

Notre petite dernière a joué la surprise et est née une semaine en avance, croupion en tête, ce lundi (29 janvier 2018) à 17h30.

Au terme d’un accouchement épique où elle tenait à s’annoncer d’un salut de la main et où on a dû bien lui expliquer qu’il allait en être autrement, Tanisha s’est rapidement adaptée à notre monde et est maintenant très active dans les domaines de rester éveillée (et s’assurer qu’il en va de même pour son entourage), manger et remuer ses longues jambes.

Shikha va bien, faisant exactement l’opposé (dormir quand elle peut, nourrir et se reposer).

Sa grande sœur est très contente (et prend bien soin) de son nouveau jouet.

Our second daughter has caught us by surprise and was born one week ahead of schedule, bum-first, Monday afternoon (29/1/18) at 5:30pm.

After an epic delivery where she would first wave at us with her hand and had to be told otherwise, little Tanisha adapted quickly to the outside world and is now very active in the business of staying awake (and making sure everyone else around is, too), eating and stretching her long legs.

Shikha is doing well, doing the exact opposite (sleeping when she can, feeding and resting).

Her big sister is very happy (and caring, too) with her new toy.

Shikha, Thierry, Shenaya & Tanisha
Categories: Uncategorized | Leave a comment

Month 6 – Cinema

Avr./Apr. 2017

Il y a une activité en particulier qui souffre un peu à l’arrivée d’un bébé, c’est celle de voir des films. Au lieu de voir quelques films par semaines, on prend quelques semaines à voir un film. Ceci dit, ça ne nous manque pas tant que ça parce qu’on a droit au drame, à la comédie et au thriller plusieurs fois par jour, en vrai.

One activity that gets severely reduced when a baby happens is the one of watching movies. Instead of watching a few movies per week, it takes a few weeks to watch one movie. That said, we don’t miss it so much because we have drama, comedy and thriller several times a day, right at home.

Quizz: retrouvez les 4 films représentés dans cet article. Find the 4 movies depicted below.
PS: Rien de très récent, on n’a plus vu une salle de cinéma depuis 6 mois… Nothing too recent, as we haven’t seen a movie theatre for 6 months…

(Solution:

Il était une fois dans l’Ouest Once Upon a Time in the West, Le parrain The Godfather, Star Wars – ou Spaceballs?, Un machin avec un superhéros à cape Some random movie with a superhero in a cape).

Categories: Uncategorized | 1 Comment

Month 5 – Je veux nager

Mar. 2017

Voici quelques activités auxquelles Shenaya s’est initiée récemment, et participe avec beaucoup d’enthousiasme (ce qui est doublement gratifiant, parce que souvent “enthousiasme” est rapidement suivi de “fatigue”, et nous garantit un repos du guerrier bien mérité).

Here are some activities that Shenaya has recently started, and participates with great enthusiasm (which is doubly rewarding, as often “enthusiastic” is quickly followed by “tiredness”, and guarantees us a well deserved rest)

La natation: Après des débuts un peu tiédasses il y a un mois, elle a pris le pli et en demande plus. Elle fait la grenouille, et une drôle de tête quand on la plonge dans l’eau (mais elle sort sans boire la tasse).

Swimming: After a lukewarm start a month ago, she started to like it and asks for more. She does the frog, and a funny face when we dip her it into the water (but she does well and doesn’t gulp water).

Le bushwalk, sauf que le sommeil arrive un peu tôt, elle dort pendant la balade, rate le joli coucher de soleil, et est en pleine forme au retour, quand le soir, et la fatigue, tombent sur ceux qui ont marché (et porté).

IMG_1688


Bush “walking” our way to Watsons Bay…

Bushwalking, except that sleep arrives a little early, she sleeps during the walk, misses the nice sunset, and is back in full swing on the way back, when evening, and fatigue, fall on those who walked (and carried).

En visite au bureau de papa, bébé prend beaucoup de plaisir à participer au “travail”: le ping-pong et la machine à faire le zouave sur la musique disco (au passage, il y a un risque sérieux qu’elle commence à se faire une idée tordue de ce que papa fait de ses journées de travail). De nouveau, le rendement en terme de fatigue de bébé / fatigue des parents est pas terrible.

During a visit to Dad’s office, Baby takes a lot of pleasure in participating in the “work”: ping-pong and the machine to make you look funny on disco music (anecdotally, there is a serious risk that she begins to make false ideas of ​​what exactly Dad means when he’s going “to work”). Again, the performance in term of baby fatigue / fatigue of the parents is less than optimal.

(Un autre zievereer qui veut nager – youtube)

Fév./Feb. 2017

Categories: Uncategorized | Leave a comment

Month 4 – Canberra

Fév./Feb. 2017

En ce dernier week-end de l’été Austral, nous voici à Canberra. Pas vraiment par choix, quoi qu’on profite bien de cette première sortie après des mois cantonnés à résidence, mais à cause des papiers.
This last weekend of the Austral summer found us in Canberra. Not really by choice, even though we do enjoy this first outing after months at home, but because of the papers.

IMG_20170226_153715

It’s a lovely sunny day by the river where we made a small halt for some coffee and cupcakes under the flags.
La pause goûter au bord de la rivière à l’ombre des drapeaux

En effet, qui veut voyager loin… a besoin d’un tas de papiers!
Maman a besoin d’un visa pour entrer au pays de Papa; Papa a besoin d’un visa pour entrer au pays de Maman; Shenaya a besoin d’un visa, d’un passeport pour y coller le visa et d’un autre visa pour pouvoir rentrer en Australie une fois le voyage terminé.
Pour faire le visa de Maman et le passeport de la petite, on nous a cordialement invités à rendre visite à notre ambassadeur (ou plutôt sa suite), qui habite à 6h de route de chez nous, à Canberra. “On” n’a clairement pas idée du tintamarre que ça fait de mettre le bébé dans une voiture.

Indeed, who wants to travel far … needs a lot of papers!
Mom needs a visa to enter the country of Papa; Papa needs a visa to enter Mother’s country; Shenaya needs a visa, a passport to stick the visa in it, plus another visa to return to Australia once the trip is over.
In order to get Mum’s visa and the little one’s passport, they cordially invited us to visit to our ambassador (or rather his people), who lives 6 hours away from home, in Canberra. “They” clearly do not have any idea of ​​the hustle and bustle that it makes putting this baby in a car, let alone for hours!


Heureusement, au bout d’un temps (et surtout: une fois sortis du trafic de la ville), la magie a pris, le bébé s’est laissé bercer et nos oreilles ont elles aussi eu un peu de repos.
Quizz n.1 sur le voyage en voiture: La pause bouffe.

  1. Au chouette petit resto avec vue sur le lac?
  2. Quand on a faim?
  3. Quand le bébé se réveille? (on est morts de faim; on s’arrête à la baraque à frite le long de l’autoroute)

A l’arrivée, on s’est installé dans un confortablement bienvenu Bed & Breakfast (comme on le voit, au sens propre pour certaines)

Luckily, after a while (and especially: once out of city traffic), the magic took, the baby let herself be rocked and our ears also enjoyed a little rest.
Quizz n.1 on travel by car: The food halt.

  1. At a nice little restaurant with a view of the lake?
  2. When you’re hungry?
  3. When the baby wakes up? (Starving, halting at the fish & chips shack along the highway)

Upon arrival, we settled into a comfortably welcoming Bed & Breakfast (as you can see, quite literally for some)

IMG_1105

Papa aide Shenaya à jouer à Love Letters
Papa gives advice on playing Love Letters

IMG_20170227_132111

C’est là qu’on veut aller, ça a l’air joli. C’est où au fait?
This is where we want to go, this looks pretty.
Where is it by the way?

Et donc, quelques mois plus tard, les papiers ont mûri et nous voici en route! Pas vraiment vers le joli château bleu, mais chez les Rickshaw Wallahs et les Zievereirs!

And now, a couple of months later, the papers are ripe and we are on our way! Not really towards the beautiful blue castle, but rather among the Rickshaw Wallahs and the Zievereirs!

Categories: Uncategorized | 2 Comments

Feb – Welcome to the Monkey House

Sur ces entrefaites, la vie quotidienne de la ville nous rappelle que la vie n’est pas exclusivement centrée sur notre petite nouveauté, et que la vie suit son cours. Ce mois-ci, on tourne une page du grand Livre de la vie selon les Chinois, et la page qu’on tourne est celle du Coq. A cette occasion, une colonie d’animaux du Livre a envahi la ville…

Saurez-vous reconnaître les 12 apôtres et ensuite, pouvez-vous identifier lequel représente (assez pertinemment) Shenaya?

In the meantime, the daily life of the city reminds us that life is not exclusively centered on our little novelty, and that life follows its course. This month, a page is turned in the great Chinese Book of life, and that page is the one of the Rooster. On this occasion, a colony of animals of the Book invaded the city …

Can you identify the 12 apostles, and then which one (quite appropriately) represents Shenaya?

(Welcome to the Monkey House by the Dandy Warhols – youtube)

Categories: Uncategorized | Leave a comment